BREAKING FASHION

ZIAD NAKAD PARIS 2020

Publié le

ROLLAND BLANCHE MEIGE DE L’ÂME

Publié le Mis à jour le

Il trône dans l’azur comme le sphinx de la couture, et nous présente son cœur de neige et la blancheur de son cygne. Le blanc est de sortie pour le plus « orchidée in » de la couture, et sachez écouter ce blanc du monde dans le vrombissement du satin duchesse comme une cathédrale dressée dans le clair-obscur. Ecoutez le satin et l’organza aux dos décolletés et nonchalants qui crachent la fibre optique comme des serpents d’écume. Entendez le blanc du monde, la solitude des steppes sous des soleils évaporés. Ici au Palais de Chaillot tout balance et tout oscille, on ne se souvient plus de sa naissance, on entre dans un silence immortel et le lait des rêves du créateur coule de son imagination comme la voix des divas. Dansez le blanc du monde, buvez ses chimères, qu’importe elles vous mèneront dans l’émerveillement et celui-ci n’a pas de frontière.

Le Blanc se situe à la fois au début et à la fin du jour, c’est la couleur de l’Est et de l’Ouest, un moment charnière pour un nouveau départ. Le Blanc est donc une couleur liée aux rites de passage, et aux mutations de l’être, suivant en cela le schéma classique de toute initiation à la renaissance. Stéphane Rolland veut-il nous donner un message pour un nouveau départ ?

Une superbe robe chocolat avec bustier sculpture brodée de cristal de toute beauté, pour une collection qui porte loin le rêve, et qui jusqu’à présent est le meilleur show de la Fashion Week de Paris, un rêve de princesse pour une collection de toute beauté.

Anonymode

ENVIRO-DÉ-MENTAL VALADE NON ?

Publié le Mis à jour le

Signe de la montée en puissance de son engagement en matière de développement durable, LVMH a nommé Hélène Valade directrice du développement environnemental, à compter de cette semaine. Nous voilà entrées dans l’année chinoise du lapin… c’était bon pour le développement du râble ! Hélène Valade sera rattachée à Antoine Arnault qui, en plus de ses fonctions de directeur de la communication, prend désormais en charge la direction de l’environnement.

Valade succède à Sylvie Bénard, directrice environnement pendant 26 ans. Cette Madame « Valade » rejoint le groupe de luxe en provenance du Canal Français Suez, et ainsi évite le cap de Bonne-Espérance. Spécialisée dans les déchets, et je ne parle pas là des anciens employés du groupe, elle était directrice du développement durable depuis 2014 pour la Forme de l’eau du deuxième groupe mondial devant Veolia. Elle conseillera le fils du Seigneur sur l’environnement, par exemple: racheter le pastis Ricard, car il préserve la « couche d’eau jaune », ou arrêter le massacre des cochons « tirelire », car c’est toujours les mêmes qui paient. Lire la suite »

TANFIN LA MARQUE ET LA PLUME

Publié le

Babylone a vanté ses murailles de briques, Rhode a fait renommer son colosse l’orgueilleux, et l’Égypte a réalisé des sommets avec des masses de pierres admirables. Pour ma part, je réserve le travail de la plume à un miracle des cieux. Mais, qui sait que les plumes de corbeaux, de coqs de bruyère et de canards étaient utilisées pour l’écriture fine et les plumes de vautours et de l’aigle pour l’écriture à traits larges ?

La plume d’oie, elle est connue des romains pour écrire sur les parchemins et papyrus au IVe siècle, mais les égyptiens préfèrent le calame, c’est de là d’ailleurs que vient le lapsus calami : lapsus écrit, par opposition au lapsus linguae, parlé.

La plumasserie est sans doute aussi ancienne que les sociétés humaines. L’art plumaire est un art sacré et ce métier manuel demande une grande dextérité et de la concentration. Valérie Tanfin travaille la plume sous toutes ses formes : du plus minutieux et délicat au plus gigantesque et extravagant. Lire la suite »

MY LORD IS RICH

Publié le

Voilà le sentier de la réussite ; lundi matin le Tycoon du luxe, le Seigneur des Arnault a atteint une toute autre plateforme. Pendant un bref instant, il a été classé comme l’homme le plus riche du monde, poussant le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, à la deuxième place, sur la liste des billionaires en temps irréel calculé par Forbes. En fait, plus je grossis plus je « m’aigris ». Seulement, le moment fut éphémère comme un rhume, (une tempête sous narine) et l’après-midi déjà, Bezos était de retour avec une fortune de 110,1 milliards de dollars et cela malgré son divorce de 38 milliards de dollars cette année.

Le seigneur a consacré toute sa vie à construire le groupe de luxe qu’il dirige. Depuis le début de l’année, l’action de la société est en hausse de 59% à 409,70 euros (dont 1,5% de plus lundi) beaucoup diront quelle réussite !

Alors, moi je veux vous dire, Monsieur, que si vous êtes riche, je suis bien plus riche que vous. Car chaque matin, je vais prendre un petit café à la terrasse du Petit Marcel avec ma copine déjantée que j’adore, Alex. Je suis riche car j’ai des amis qui m’aiment et qui me consolent dans la peine et soignent souvent ma solitude. Je suis riche parce que j’ai des enfants à qui je n’ai rien donnés et qui sont, somme toute, très prometteurs. Je suis riche car la diversité de chacun qui m’entoure fait ma richesse. Lire la suite »

UN SOCRATE CONTEMPORAIN

Publié le Mis à jour le

Cette histoire est connue sous le nom des trois tamis, et elle reflète peu la société des anonymes d’aujourd’hui et pourtant ! Un homme de cour se presse auprès de Socrate pour lui relater qu’il sait quelque chose que lui ignore, sans doute à propos de l’un de ses amis. En réalité, l’homme veut surtout être le premier à lui faire part d’une rumeur. Socrate freine son élan en lui demandant avant de parler s’il avait songé à faire passer cette information par son concept philosophique des trois tamis.

Le premier Tamis est celui de la vérité par lequel Socrate nous recommande de vérifier si ce que nous nous empressons d’annoncer est vrai. Le deuxième tamis est celui de la bonté autrement dit Socrate nous force à réfléchir pour savoir si ce que nous allons dire est véritablement bienveillant. Enfin, le philosophe athénien examine le troisième tamis qui consiste à savoir si ce que nous brûlons de narrer se révèle utile à quelqu’un ou à quelque chose.

Socrate conclut la conversation de manière définitive en déclarant que si ce que nous disons ne contient ni le vrai ni le bon ni l’utile, il vaut mieux alors nous empresser de l’oublier, et de nous taire. Socrate était un homme simple et sage mais surtout un juste ordinaire quelqu’un qui à la sagesse de mesurer sa capacité à humaniser le monde. Lire la suite »

LIAIGRE DIEDRE DU LUXE

Publié le Mis à jour le

Peu importe que vous ayez du style, une réputation ou de l’argent, si vous n’avez pas bon coeur, vous ne valez rien. Sous une pluie battante et malgré les grèves, nous arrivons Villa Liaigre au 71 rue du Faubourg Saint-Honoré où nous sommes accueillis par Anne Schumacher carrossée comme une Ferrari. Face à nous « l’hôtel Bristol, le palace de tous les palaces, et ce showroom créé il y a un an et un ensemble de pièces « mettre d’art » de ce que la France peut donner de meilleur en son sein, sur les terres du duc de Noailles vendu à Jean François Sandrié, entrepreneur des bâtiments du Roi, terrain maraîcher de 60 ha sur lequel est construit l’hôtel et ses alentours.

Hommage aux œuvres de Constantin Brancusi, pour un tabouret en fonte imitation du bois d’eben, une table de nuit ou pouf (non pas de mode) mais de bronze. J’avais envie de tout acheter et de faire comme ce riche chinois de Marguerite Duras dans l’amant, qui probablement se serait commandé un appartement clef en main, pour partir vivre en face en attendant impatiemment que Liaigre ait réalisé son palace.

Voilà, en tous cas, une adresse que les parisiens connaissent rive gauche et qui dorénavant « Ora » sa rive droite. Parquet Versailles au sol, rien ne peut manquer à vos désirs puisque tout est dans la tête des autres. Lire la suite »

RADIO STAR

Publié le Mis à jour le

Voici des jeunes, qui, par passion d’objets chargés d’histoire, transmettent aux générations futures leur collection de vieilles ampoules Grammont qui crachotaient autrefois comme le faisait un œuf sur une poêle trop brûlante, sifflant aux tympans des mélodies qui jouent avec le temps ; le passé ou le présent. Une symphonie douce qui sonne comme la soie qui érafle les symboles d’un temps passé, et même si la façon d’écouter a évolué, rien ne se perd, tout se transforme pour revenir comme ce balancier, si bien réglé, qui retourne, après excès, à son point de départ, des machines traditionnelles qui jouaient avec le passé et le présent.

Produire des sons moins ampoulés, avec des tubes de TSF est-elle une démarche éthique ? Probablement, car reconditionner ces vieux postes de nos grands-parents restera encore pour longtemps un objet du passé futur. Son bois craque de ces souvenirs comme les éclairs qui se fracassent du ciel sur la terre. Celle-ci écoutait radio Londres et sa litanie des sanglots longs des violons de l’automne qui berçait notre cœur, dans une langueur monotone, pour l’espoir d’une vie meilleur.

J’ai rencontré la société Héleor, dans une petite boutique de Paris, où un regroupement d’artisans d’art se retrouvait venant de cette belle région appelée maintenant Occitanie et leur accent chantant de Carcassonne, ville à l’architecture médiévale restaurée par Viollet-le-Duc s’inscrivant ainsi au patrimoine mondial de l’Unesco. Lire la suite »

LA FACE CACHÉE DU LUXE

Publié le Mis à jour le

Elle est située à Guimerville, en plein cœur de la Picardie. Aucun panneau ne renseigne les visiteurs. Le personnel n’a pas le droit de s’exprimer et signe des contrats de confidentialité dès l’embauche. Derrière les grandes grilles des ateliers travaillent près de 2 800 verriers qui sont parmi les meilleurs au monde.

Ils fabriquent les flacons de parfums des plus grandes marques de luxe de la planète : Vuitton, Chanel, Hermès, Estee Lauder, etc….. Cette immense usine est la propriété depuis 1624 de la Comtesse d’Eu, par une lettre patentée, puis, de la famille Colonna de Giovellina depuis plusieurs générations, qui reste le leader mondial de la sous-traitance pour le luxe et le flaconnage industriel de parfumerie. A l’époque de la comtesse, les verriers portaient l’épée comme les nobles.

C’est une famille appréciée par les grandes maisons parisiennes pour sa discrétion et sa rigueur. Le parfum est un des secteurs où les marques de luxe continuent à nous donner l’image d’une production artisanale de produits naturels mais, en réalité, les plus grandes usines chimiques de la planète, qui produisent vos détergents appelées plus communément les grands lessiviers, sont légion et produisent pour les marques ce mécano qui sera assemblé dans leurs usines qu’ils appellent pompeusement usines de parfumerie alors qu’elles ne sont que des usines de conditionnement. Lire la suite »

BREAK FAST IN TIFFANY

Publié le Mis à jour le

Voici le Seigneur des Arnault qui descend la cinquième avenue pour visiter officiellement son navire amiral, son nouveau trophée à 16 milliards de dollars. Pendant près de 75 minutes, parmi la foule de vacanciers et des touristes, accompagné de son fils Alexandre, appelé plus communément le cerveau ou le grand, c’est selon, le patron de Rimowa (Ich bin ein Kölner), le Seigneur déambule les allées, car il est déjà en train de penser à fermer les portes de la maison de la cinquième avenue pour deux années pour y faire des travaux à l’image de la maison Dior, avenue Montaigne.

Les services de sécurité, en action à 150%, suivent le magna du luxe qui visite chaque étage de l’emblématique magasin. C’est avec un visage de pierre que le Tycoon s’est arrêté chez Patek Philippe, sa futur cible ! Le maître du temps lui ne compte pas les secondes pour arriver à ses fins car sa maxime préféré est :“ Ne laissez jamais le temps au temps. Il en profite.” Lire la suite »