PARIS FASHION WEEK 2020

CALENDRIER LE BUG HUMAIN

Publié le Mis à jour le

Dans l’Antiquité, chaque cité grecque avait son propre calendrier. Est-ce un signe pour le futur calendrier de la couture ? Le plus connu est celui d’Athènes qui change tous les 3 ans en y ajoutant un mois supplémentaire pour faire coïncider l’année lunaire avec l’année solaire, mais dans le cadre des institutions de la couture, c’est le mot lunaire qui doit nous intéresser.

Voilà donc un calendrier bouleversé pour devenir le calendrier du néant, celui qui avait fait l’objet d’une caricature de démocratie puisqu’il avait été imposé à l’ensemble de la profession avec pour but ultime de mettre en avance la France et son exception culturelle. Il est vrai que ses détracteurs actuel ne sont pas les meilleurs créateurs. Imaginez-vous quand même que Karl Lagerfeld présentait quatre collections par an pour quatre marques différentes auxquels il faut ajouter les collections croisières. Un travail énorme mais, qui était pour lui d’abord un amusement car la mode c’était sa passion. Autrefois, pour lutter contre cette anarchie, deux hommes ont œuvrer pour ce calendrier Pierre St Laurent et le Grand Jacques. Cette idée simple a été reprise par l’ensemble de la profession ce que l’on appelle maintenant pompeusement la « Fashion Week ». Lire la suite »

REPTILES LE KORS DE MON ENNEMI

Publié le

Le sac de Kors ne mangera jamais une souris, excepté peut-être celle d’un ordinateur ! L’organisation américaine « Fish and Wildlife Service » a saisi des milliers de produits fabriqués par Gucci, Michael Kors et bien d’autres…, utilisant des animaux sauvages. Alors que l’industrie de la mode s’efforce de se réinventer pendant la pandémie de la Covid-19, elle se doit de ne pas oublier ces animaux pas si sauvages que cela.

Plus de 5 600 produits pour la mode sont fabriqués à partir d’animaux dont l’utilisation est illégale, pour construire des bottes en peau de reptile ; normal pour des boas constrictors.

Ce nombre saisi aux Etats-Unis est ahurissant et un rapport de l’organisation « Fish » mentionne clairement que la complexité du commerce des animaux sauvages est souvent entravée par d’importantes lacunes en matière d’information, cela est aussi aggravé par des réseaux criminels et des chaînes d’approvisionnement qui falsifient les permis, falsifient les documents et ainsi blanchissent les animaux pour les marques de luxe.

Mais, les efforts pour protéger les animaux sont également brouillés par les scientifiques nommés par l’industrie qui idéalisent le commerce des peaux de reptiles en prétendant à tort qu’il s’agit d’une question de conservation des espèces et d’éviter ainsi la consanguinité. Ce qui n’est pourtant pas le cas pour les clientes d’Hermès qui utilisent le mariage consanguin à foison pour garder des héritages intrafamiliaux. Lire la suite »

LA GOUTTE D’OR IN VINO VERITAS

Publié le Mis à jour le

La rue de la Goutte d’Or de Paname tire son nom d’un vin blanc fameux que l’on produisait ici. Du temps de Saint-Louis au XIIIe siècle, un classement des meilleurs crus donna ce podium de vainqueurs : Premier : le vin de Chypre proclamé « Pape des vins », deuxième: le vin de Malaga baptisé « Cardinal des vins » et troisième : le vin de la Goutte d’Or couronné « Roi des vins ».

Le quartier se développera réellement à partir de 1830, notamment en raison de l’implantation de manufactures en tout genre. La Goutte d’Or oublia ses moulins et son vin pour devenir une vaste cité ouvrière avec son lot de misère sociale… Depuis 1983, un vaste plan de rénovation transforme le quartier et les immeubles ainsi que les usines du sexe qui s’étaient installées et qui proposaient jusqu’à 100 passes par heure. Ainsi les péripatéticiennes et les caboulots d’autrefois ont définitivement disparu.

Oui, je sais, il faut expliquer le mot « Caboulot » qui est, je l’avoue, pittoresque, mais néanmoins du patois franc-comtois, qui a obtenu droit de cité dans l’argot parisien. Il désigne un trou, un lieu sordide d’apparence, mais aussi, par extension, un petit bazar ou petit café. Le premier caboulot était au beau temps de la bohème ; de cette bohème dont Murger (Henry Murger était un écrivain français, né le 27 mars 1822) nous a raconté l’histoire, qui avait conservé le patrimoine de l’intelligence et qui nourrissait l’espérance de prendre rang dans le monde artistique. Lire la suite »

ÉMAUX DU ROI DE CŒUR

Publié le

C’est rue de la verrerie que je me mets à penser à deux personnages de l’histoire de France, habillés à la mode du XIV siècle. Lui, c’est Charles VI, et elle, c’est Isabeau de Bavière ou d’Isabeau de Wittelsbach-Ingolstadt, son épouse. Le débonnaire couple aux mœurs décousues et décadentes, adepte des courtoisies qui loue les vertus telles que l’hospitalité, mais dans leur lit seulement.

En 1395, un habile émailliste nommé Jacquemin Gringoneur qui tenait boutique au 28 rue de la verrerie là où abrite depuis le XIIème siècle la corporation des peintres sur verre et celle des émailleurs. On pense d’ailleurs que l’émaillage existait dans une forme précoce en Égypte ancienne, appelée émail byzantin. Pour distraire le roi Charles VI, qui est sujet à de graves crises de démence, (consanguinité oblige), l’artiste a l’idée de dessiner un lot de trente six cartes (réduit à 32 plus tard) qui permettra d’infinies combinaisons pour des jeux comme le piquet, la manille , et la belote… Voici un beau sujet, mais il est vrai que le roi n’est pas un sujet.

L’engouement fut immédiat, à tel point qu’un royal Édit en 1397 dû être pris pour interdire le jeu durant les jours ouvrables, entendez les jours de travail. L’histoire de France ne se passera plus des jeux de cartes. Bien sûr, les chinois possédaient déjà les leurs, mais plus destinés à lire l’avenir qu’à passer le temps. Les Perses eux avaient inventé l’ancêtre du Poker appelé Âs Nas. Il comprenait cinq cartes répétées cinq fois : Âs (As, représentant un lion), Padishah (roi), Bibi (reine), Sarbaz (soldat) et Lakkat (montrant un danseur) ou Kouli (le chasseur) comme usuellement nous apprenons toujours beaucoup de la civilisation Perse que les Européens confondent souvent avec les Arabes. Lire la suite »

SÉGRÉGATIONNISTE DES DÉRIVÉS DE MODE

Publié le Mis à jour le

La ségrégation des défilés de mode est-il aujourd’hui une réalité ou une fiction ? Pas franchement en avance ! Cette nouvelle tendance ne semble effectivement pas du tout agiter la Grande Muette du 100 Faubourg St-Honoré qui usuellement crée l’apartheid. Mais, voilà les prémisses d’une évolution : les marques décident à présent de diffuser leurs défilés en direct sur les réseaux sociaux, permettant aux béotiens de participer à ces grandes messes élitistes.

Certains, à l’image de cette journaliste de Honk Kong, qui m’avoue que l’accréditation ne donne aucun droit et que l’année, où elle n’a pas été accréditée, elle avait reçu plus d’invitations que quand elle avait payé la-dite « Dîme ». « Pas King complètement ‘Kong’ la Chambre Syndicale »: rétorque-t-elle avec beaucoup de dérision.

En France, il a fallu trente ans de débats pour aboutir à la fin de la première classe dans le métro (supprimée définitivement en 1991). Faudra-t-il autant de temps pour en finir avec l’univers « discriminatoire » des défilés de mode ? De « modeaparis » en passant par « Paris Fashion Week » pour finir « fhcm.paris », on nous balade de concepts aussi vides que le Gouffre de Padirac, pour débobiner le néant avec beaucoup de pétulance. Lire la suite »

HAUTE COUTURE ANHÉLATION

Publié le Mis à jour le

Voilà une annulation qui va poser problème ! La Haute Couture ne présentera pas en juin ! Mais, pourquoi grand Dieu ? Peut-être ne faut-il pas révéler au grand public que très peu de couturiers, (j’en compte seulement deux ou trois) puissent réaliser de leurs mains et seuls dans leur atelier des robes de Haute Couture.

Les vais couturiers usuellement n’ont pas besoin d’équipe pour créer une robe, à l’image de Franck Sorbier, de Stéphane Roland, ou de Christophe Josse. Quant aux autres ils produisent une Haute Couture « prêt-à-monter » de luxe, et tombent sous le statut d’infatigables barbouilleurs. En bref, des Voltaire de femmes de chambre.

Nous voilà, enfin, en un temps où les vraies compétences vont pouvoir s’exprimer et que les faiseurs de vent vont être dévoilés, ces apostats sectaires iconoclastes et écoliers charlatans. Vous pouvez déjà imaginer que le Rousteing de pacotille, seul dans son appartement, ne pourra coudre aucune collection de Haute couture, pas plus que l’homme de Tolède et sa Maria Grazia Lire la suite »

AKRIS PARIS 2020

Publié le

Brune, telle une lance en sa gracilité, son regard reflétant l’éclat du fer bleuté, la taille mince, évoquant une lame qui ferait couler un rouge sang, comme un verre en fusion, sur ma feuille qui s’épanche. Le cœur touché et les ailes battantes, là où la brise du matin me fait deviner le superflu, pour découvrir les robes d’Akris, comme un vœux enfoui voilà la grâce délicieuse, la splendeur charmante de l’âme, où l’heure des amants s’unissent ! Un moment de tendresse pour un désir qui dort, mais d’un oeil.

Anonymode

DE LA RUE DE LONGCHAMP A HERMÈS

Publié le

Après les Chevaux de Marly de Guillaume Coustou, voici les chevaux d’Hermès, pour orner l’abreuvoir, non pas de Marly mais celui des Bitumeuses de Neuilly, Auteuil, Passy. Du Pégase aux Bécasses, il n’y a que quelques lettres, et là où une kyrielle de « purs-sangs » vienne comme en religion voir « l’Air Messe », un saut dans le crottin, mais avec Hermès, il se fait de Chavignol.

Anne Hydride de Sodium qui habite une région éloignée du Grand Nord de l’Amérique, avec son château du XVIe siècle importé pierre à pierre directement de France, sur ses terres de neige, là où seuls deux ours habitent, son mari compris, sera présente lors de la manifestation. On peut donc imaginer la quintessence des gens qui y seront. Je me suis toujours demandé pourquoi les nobles connaissent Hermès ? La réponse de la princesse Anne Kirecule est venue comme une gifle ! (Autant en emporte le vlan !) Mais, cher Monsieur me dit-elle : « Autrefois, nous chassions à courre, alors il nous fallait bien un bon sellier. »

Nous serons donc chez Hermès au Grand Palais dans l’ancien palais de l’industrie où autrefois l’automobile était reine car c’est là que le salon de l’automobile se tenait . Hermès a choisi ce lieu non pas pour sa signification, car même si le cheval était l’automobile des nobles, le choix est central et, si vous venez du 16ème arrondissement, vous pouvez y venir à pied même si votre Aston-Martin de cinq cent chevaux est en panne. Descendez la rue de Longchamp et l’avenue Georges « Mamelle », les Nabilla de service y trouveront refuge. Une auge sera mise à leur disposition pour leur sac de la marque, des favorites qui ne sont que des morceaux de Roi. Lire la suite »

GAULTIER, LA VIE DES AUTRES

Publié le Mis à jour le

Voilà une idée plus que révolutionnaire, une idée de Francis Menuge, ancien Président de Gaultier et de Donald Potard avec la complicité de Jacques Mouclier, qu’ils avaient eu en leur temps. Un projet, qui faute de la maison Patou, n’était jamais arrivé à concrétisation à cause d’une sorte d’humain de contrefaçon. Les hommes de mode sont ainsi fait. Avec un Ego tellement démesuré, ils reprennent les idées des autres pour se les attribuer. Comme D Grumler qui s’attribue la création de la banque d’investissement : idée et réalisation de Jacques Mouclier, ou encore ce Monsieur « J langue de bois » qui aurait eu l’idée de la cour carrée du Louvre pour les présentations de Haute Couture, mais en réalité, idée à attribuer à Pierre Berger et Jacques Mouclier.

Voilà donc un Gaultier qui a tellement piqué chez les autres que maintenant il va leur faire réinterpréter leur propre modèle, un comble ! De deux « choses lune », l’autre étant le soleil ou JP Gaultier devient Alzheimer ou cette âme désespérée rumine de ne jamais pouvoir être un Karl, et continue à se morfondre dans l’effort inutile, et déprime de ne jamais avoir les douleurs de l’enfantement de la création. Je dirais qu’il produit de l’ordure m’importe guère, le seul ennui c’est qu’il la rend ! Maintenant, il veut la faire produire par d’autres. Lire la suite »

CHANEL ZARAISATION DE SA MODE

Publié le

Virginie Viard serait-elle en train de faire bouger les lignes chez Chanel ? Après un décor tout en sobriété qui s’éloigne des fusées de Karl Lagerfeld, la créatrice vient de faire défiler ce mardi 3 mars un mannequin, de taille 40, la Néerlandaise ill Kortleve, autrement dit, la taille la plus portée par les Françaises, selon l’IFM. « T’es belle comme un camion tout neuf » comme dirait notre ministre de la culture, ancien directeur d’une concession automobile. Lire la suite »

YEEZY GOMATIQUE DE RIRE

Publié le Mis à jour le

Au même titre qu’il croit être le plus intelligent de la terre, il doit être aussi le couturier le meilleur du monde ! Voilà Yeezy un gorille écrivant le mot « Fatalité » ! Alors nous nous sommes rendus à l’ancien siège du partie communiste place du colonel Fabien pour voir ce génie sans bouillir de la mode. Je ne vous raconte pas la tête que va faire son pote Trumps quand il va savoir qu’il présente sa collection chez les communistes !

Décrire ce que nous avons vu ! Difficile : des sacs à patates pour des mannequins, des vêtements sans construction, et là vous pouvez vous rendre compte que ce rappeur n’y connait rien à la mode. Il est comme ces négrillons blafards laissant sa raison au vestiaire, et badinant impunément et effrontément avec un semblant de couture. Il nous fait subir lâchement sa prose digne des latrines. Il est indifférent au grand spectacle, et par conséquent impuissant à la couture, ne ressentant aucune impression, se trouvant tout de suite ruiné alors même qu’il n’avait même pas commencer à couper le tissu. Trop orgueilleux pour se contenter d’être un médiocre chanteur, il veut en plus inventer le diabolisme et se figure avoir découvert Charles Manson et l’Ile de Lesbos pensant que celle-ci était la nouvelle Chrisler. Quand on lui a dit que l’architecte était Oscar Niemeyer, il nous a rétorqué la distillerie !

Voici le plus crétin des pseudo couturiers, le monsieur Kardashian (qui se ressemble s’assemble), le Kanye complètement à l’ouest, qui pense qu’avec sa femme, ils vont venir investir la Fashion Week de France, alors qu’en réalité, ils n’ont été invités qu’à un seul show, celui de Roustaing. Normal car dernier n’a également aucun diplôme dans la mode ; les nuls se reconnaissent toujours entre eux. Lire la suite »