Non classé

ELI SAAB MOURIR DE MODE

Publié le

Lorsque Giselle apprend la véritable identité de son bien-aimé, le choc est si grand qu’elle meurt. Quoi de plus beau que l’histoire romantique de Giselle, mourir d’amour. C’est le choix d’Eli Saab, le libanais le plus oriental de la Fashion Week. Il mélange moderne entre les cultures occidentales et orientales, cherche à allier l’art de vivre libanais avec son goût pour l’architecture moderne et le design.

Il opte pour des matières nobles comme le taffetas, l’organza, la zibeline, le satin…jointes à des matières plus fluides et légères (mousseline…) ou encore fines (dentelle…). La plupart des tissus, qu’il utilise, viennent de France ou d’Italie. Il associe à ses pièces de délicates broderies composées de pierres semi-précieuses, d’éclats de Swarovski ou bien de paillettes.

Dans ses ateliers, il matérialise l’imaginaire. Il nous introduit dans un univers autre. La matérialisation est une sorte de pouvoir ultime que seuls quelques sages ont acquis à force de volonté. La matérialisation concrétise ses pensées ; c’est un pouvoir particulier et propre à l’imagination, si ce n’est le stade ultime de celle-ci, cela demande beaucoup d’énergie et un esprit très ouvert à l’imagination.

Comme un poète réaliste, il sculpte le corps de la femme pour notre plus grand plaisir. Il est amoureux des femmes et les magnifie, sans les « Chaneliser » à outrance, par touche discrète de mousseline, il lance sa Lire la suite »

ISSEY EST LA MODE

Publié le

Les nippons les plus parisiens de la capitale, étaient là, avec leur cohorte de vêtements bariolés et, de toute forme, même les feux de plancher y étaient. L’escalier qui monte au sanctuaire du designer-disciple du maître est grandiose. à l’Hôtel de Ville. Le show n’était pas seulement dans la salle mais aussi dans la rue, et dans la foule des anonymes.

Torayasan, grande prêtresse du gâteau japonais, arrive avec un chapeau qui ressemble plus à une pièce montée, image subliminale d’une douairière en recherche de sensations que nous retrouverons un peu plus tard l’air circonspecte devant la colonne Vendôme. Le Président Exécutif Morand arrive en retard et, pressé, fait un geste de l’épaule dédaigneux pour refuser une publication, pensant que le jeune qui la distribuait aux invités, était un homeless lui réclamant de l’argent.

Issey Miyake célèbre cette année ses 45 ans de carrière et, depuis le début, Issey ne cesse d’étudier la relation qui peut exister entre un vêtement et le corps. Cela en est même devenu une légende. De nouveau, sa couture est un laboratoire pour la future et les générations à venir. Il est comme Picasso après avoir possédé toutes les techniques de la peinture traditionnelle, il s’est mis à faire de l’abstrait. Et bien, pour Issey, c’est la même chose. Il est arrivé au sommet de son art et investigue une nouvelle voie et deviendra, par cette action, longtemps, bien longtemps après que l’image d’autres ténors du métier aura disparu, il restera toujours le précurseur de la mode moderne. Lire la suite »

MANISH ARORA PARIS 2017

Publié le

Womenswear, winter 2017 2018 Paris

L’univers de Manish Arora est tout particulier. C’est un agitateur d’idées et, comme une machine à remue-méninges des gens de la mode, il ensorcèle.

Nouveau temple de ce qu’attendait la mode depuis si longtemps, mais surtout, depuis Lecoanet-Hemant où chaque mannequin portait une sorte de coiffe moitié créole, moitié indienne du plus bel effet. Les coupes dans des matières nobles étaient ajustées au millimètre.

Manish Arora ou l’Indien le plus parisien de la mode, vient de rentrer dans le cercle très fermé des couturiers Parisiens.

Anonymode

L’EFFLUVE DES JOURS DE GABRIELLE

Publié le Mis à jour le

chane5Chanel lance à l’automne un nouveau parfum féminin nommé « Gabrielle Chanel ». Il sera dévoilé à l’automne prochain par la Maison de la rue Cambon, 15 ans après le lancement de « Chance », la maison pense probablement que de continuer à associer la marque Chanel à KL doit changer.

Mais, prendre comme égérie Mademoiselle Chanel, qui reste collée à l’image de l’interview de Jacques Chazot, c’est-à-dire, une vielle femme aigrie dégommant Yves St Laurent. Cette même femme, qui avait libéré les femmes de leur corset, était finalement enfermée dans un carcan intégriste intellectuelle réactionnaire et amoureuse du passé.

Quatre films « autour de l’insoumission, la liberté, la passion et l’allure » ; valeurs qui ont gouverné la vie de Gabrielle Chanel et qui restent aujourd’hui encore une inspiration pour toutes les femmes » nous dit le communiqué lavage de cerveau du groupe Chanel.

Une liberté de ton qui devrait transparaître dans la nouvelle création olfactive, mais qui de fait n’est pas réelle car il n’y a pas plus sectaire que la marque Chanel. Sectarisme d’une marque pour les influenceurs qui ne sont jamais invités aux shows de la maison, et protection de leur créateur fétiche qui n’a plus besoin d’être protégé de la presse puisque maintenant il est sourd, et, par conséquent, il n’y n’entend plus rien à la mode, car sa mission est atteinte : avoir marqué de son image dans le monde de la mode. Mais, sa notoriété, à l’échelon de l’univers, n’est finalement personne. Lire la suite »

ON AURA TOUT VU

Publié le Mis à jour le

katyperry3Pour son dernier clip « Chained to the Rhythm », Katy Perry a fait appel à la maison française de couture ON AURA TOUT VU en portant le look principal fait sur-mesure. Un ensemble composé d’une veste courte en soie blanche plissée soleil à grand col métalisé argent, et d’un bustier en résine. Ce look Pin-up rétro futuriste a été créé dans les ateliers parisiens de la maison ON AURA TOUT VU au Palais Royal.

La reine de la pop, Katy Perry vient de dévoiler son nouveau single. Dans un monde parfait nommé Oblivia, la chanteuse américaine nous fait faire un grand 8 acidulé dans univers qui mélange 50’s et surréalisme tout en restant fidèle à son image. Ce clip vidéo à l’apparence désinvolte à l’explosion vitaminée et aux couleurs délirantes passe cependant des messages politiques dans lequel elle dénonce la société de consommation.

La maison ON AURA TOUT VU est fière d’avoir contribué à ce clip vidéo et admire le talent de Katy Perry et son engagement aussi bien artistique que politique. Dévoilé il y a quelques heures, il peut déjà compter plus d’un million de vue. Lire la suite »

LA MODE EN CELINE

Publié le Mis à jour le

dionCéline Dion veut ajouter une nouvelle corde à son arc : le stylisme. Elle pense sûrement que faire des vêtements est aussi facile que de chanter ou de faire kim ; la bimbo la plus inculte de la Côte californienne.

Son appé­tence pour la mode n’avait échappé à personne étant présente depuis quelques saisons chez Dior et Vuitton pendant les défi­lés Haute Couture, habillée dans des silhouettes ultra­ poin­tues et tendances signées Dior, Giam­bat­tista Valli, voire même des vêtements élabo­rés par son styliste Law Roach.

Céline Dion s’ap­prête à lancer une marque d’ac­ces­soires, compre­nant sacs à main, ensemble de baggages et petites maroqui­ne­ries qui seraient disponibles en septembre prochain. En colla­bo­ra­tion avec le groupe Bugatti, la collec­tion sera présen­tée en exclu­si­vité lors du salon Project Womens 2017 à Las Vegas les 21 et 23 février prochain. Si ses accessoires ont autant de succès que son parfum, il est à prévoir que nous entendions encore pour longtemps la plus française des Québécoises.

Faire de la mode, c’est comme écrire un bouquin pour les artistes chanteurs, prendre un Ghost Writer et ne rien faire seulement raconter son histoire mais surtout avoir un compte en banque bien garni pour par les petites mains qui vous encouragent à devenir ce que vous n’êtes pas. Lire la suite »

RICCARDO TISCI QUITTE GIVENCHY

Publié le Mis à jour le

tisciRiccardo Tisci quitte Givenchy.La griffe de luxe parisienne, dont il dirige le style depuis 2005, indique que le créateur italien avait lui-même annoncé son départ à ses équipes, il y a quelques jours, après une rumeur persistante d’une signature pour aller chez Versace. Depuis plusieurs semaines, les rumeurs se multipliaient sur son départ, et Versace s’est retranché derrière un «no comment». Facile ! Riccardo Tisci est élevé par sa mère et ses huit sœurs. Il quitte l’Italie à dix-sept ans pour Londres. Il y intègre la Central Saint Martin’s School dont il sort diplômé en 1992.

Ensuite, pendant près de cinq années, il travaille pour différentes maisons et créateurs : Antonio Berardi, Coccapani, Puma et Ruffo Research. En septembre 2004, il lance à Milan sa première collection, qui porte son nom. Contrairement aux us et coutumes de la fashion week milanaise, elle est orchestrée sous forme de happenings et non pas de traditionnels défilés. Il émane de la collection une élégance nouvelle ainsi qu’une vision moderne de la femme. Lire la suite »