QUE SIGNIFIE NFT ?

Publié le Mis à jour le

Voici encore un acronyme de la mode assez opaque car NFT vient de l’anglais « Non Fongible Token » soit « jeton non fongible ». Commençons par le début : que signifie non fongible ? L’adjectif « fongible » est un terme économique qui fait référence à un bien ou à un actif pouvant être échangé contre un autre bien ou un autre actif de même valeur. Par exemple, un billet d’un dollar est fongible, car il peut facilement être échangé contre un autre billet d’un dollar de même valeur.

Bien que les transactions des NFT se fassent la plupart du temps en crypto monnaie (bitcoin, Ethereum, etc.), ils ne sont pas eux-mêmes des crypto monnaies. À l’instar des dollars et des autres devises, les crypto monnaies sont fongibles. Si vous échangez un bitcoin contre un autre bitcoin, tous deux auront la même valeur. Et vous aurez toujours un bitcoin de même valeur dans votre portefeuille. Puisque les NFT sont uniques, ils n’ont pas de valeur équivalente et sont soumis à la volatilité du marché.

Visiblement très inspiré par la maison de la rue du Faubourg Saint-Honoré, l’artiste californien définit ces deux initiatives comme des hommages au « caractère emblématique » de ce sac, né en 1984 et devenu l’un des modèles les plus prisés de la griffe, baptisé MetaBirkins, ce projet est l’œuvre du digital artist Mason Rothschild.

L’initiative fait grincer des dents Hermès, et la maison du « Faux bourge », qui n’aime pas les arts, serait en effet monté au créneau pour dénoncer une atteinte à son image de marque et à la notion de propriété intellectuelle. « Hermès n’a ni autorisé, ni consenti à la commercialisation ou à la création de notre sac Birkin par Mason Rothschild dans le métaverse » rapporte un quotidien britannique, citant la maison qui qualifie ces 100 NFT de « faux produits Hermès ».

Cette image a été copiée, partagée et vue par des millions de personnes aux quatre coins du monde, sans aucune contrepartie, le luxe peut utiliser à foison les tableaux de notre Louvre mais nous nous sommes dans l’impossibilité d’utiliser leurs produits pour de l’art. Hermès ne connait certainement pas l’histoire de la Campbell’s Soup et Andy Warhol, Un comble ! Finalement le Seigneur des Arnault lui est, au moins, cultivé.

Anonymode

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s