VUITTON UN ARC-EN-SIECLE

Publié le

Mardi dernier, le spectacle était Cour Carré du Louvre là où, autrefois, la couture plantait ses tentes pour que les couturiers du monde entier viennent présenter leur collection. Cependant, après des années de controverse, ceux-ci mécontents du lieu avaient déserté cet espace du centre de Paris pour aller s’exploser un peu partout dans la capitale. Pour finalement, établir leur siège au Palais de Tokyo. Qui a pu avoir cette idée si saugrenue pour la couture Française ? Certainement pas Jacques Mouclier qui voulait regrouper l’ensemble de la profession au Louvre : une idée probablement trop en avance sur son temps.

Alors, le Seigneur des Arnault lui revient dans le lieu initial où autrefois les créateurs faisaient la mode. Et, mardi dernier, Nicolas Ghesquière présentait sa collection pour Vuitton. Son inspiration ? Il l’avait probablement reçu en avalant au déjeuner un arc-en-ciel de bonbons frelatés qui lui aura donné la saison 2020, et de l’arc-en-ciel il aura basculé dans l’arc-en-siècle.

Des stars, payées en verroterie de la marque, étaient assises au premier « rouan » et faisaient grise mine… Justin Timberlake, Jessica Biel, et d’autres gros bonnets, pour la circonstance, regardaient ces imprimés audacieux mélangés avec des pantalons évasés sur le bas que l’on appelait autrefois pattes d’éléphant, des costumes trois pièces, qui me rappelaient étrangement les habits que j’avais portés dans les années 70, et produits par Jean Raymond.

Au fond, un écran géant diffusait l’artiste transgenre Sophie. Le genre, c’est la question du siècle, mais surtout, la question que se pose la mode.

Des robes midi aux manches bouffantes, aux détails floraux, des jupes en cuir et, pour certains mannequins des chapeaux melons blancs ; un clin d’œil à Magritte peut-être : « ceci n’est pas une collection ». Talons hauts avec ou sans chaussette me rappellent ma jeunesse, minaudières qui ressemblaient étrangement à nos radios cassettes que nous arborions pour nous promener dans les rues de Paname ou à ces sacoches que les vendeurs de voitures utilisaient pour leurs bons de commande..

Un sac Vuitton et son coffre à bagage monogrammé vanity, tout un programme. C’était vraiment très beaux et très original a déclaré Catherine Deneuve à la sortie. Une remarque que le « flop fringant » lui aura soufflée en 140 caractères pendant ses cinq minutes de mode. Quand à nous, l’arc-en ciel s’est transformé en arc-en-sec… malheureusement !

Anonymode

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s