Jour: 1 juillet 2019

JOSSE LA FEMME DES SABLES

Publié le Mis à jour le

En fin de soirée, la montée de l’écoeurement est un phénomène inévitable après cette chaleur si intense et nous nous sommes rendus à l’hôtel le Marois, plus connu sous le nom France Amérique. En 1863, le comte Le Marois, fils du général du même nom, aide de camp de Napoléon Ier, fait construire cet hôtel particulier par l’architecte Henri Parent à l’emplacement, dit-on, d’une maison habitée par la courtisane Marie Duplessis, modèle de La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas. Sous ces pierres, le parfum de la beauté y rode encore.

Et pour les nymphes éclairantes et chaudes de Christophe Josse, le lieu s’y prêtait parfaitement, avec leurs robes nacrées, comme le sable beige et l’azur des déserts, comme la houle des mers qui se développe avec indifférence. Voici une robe de berger en mohair, ornée de minéraux brillants et symboliques de l’ange qui se mêle aux femmes du nord et à celles du sud dans un délicieux canevas de soie.

C’est la lumière de la mode, qui brille comme un astre utile dans sa froide majesté, une nymphe habillée d’une robe en résille de lin blanc, rebrodée de passementerie, un hymne à la beauté du touché, qui caresse les corps des grandes bourgeoises d’un temps déjà passé, mais en redevenir. Une splendide collection.

Anonymode

Publicités