PARIS BRULE-T-IL ?

Publié le Mis à jour le

J’étais monté tout en haut et, essoufflé par la hauteur, je venais pour une infime caresse du fabuleux bourdon, mais aussi pour la vue de Paris émerveillant mon âme…
Sous mes pieds, coulaient la Seine et ses bateaux, défilaient l’île de la Cité et ses places, Montmartre au loin et ses charmants coteaux. Quasimodo pencha la tête et regarda sur le parvis la belle Esmeralda, et le bossu, parmi les gargouilles, fuit les flammes emportant les chimères alors qu’il rêvait tranquillement à un peu d’amour dans le rayon du soleil qui décline et tombe sur la flèche qui s’écroule.

Notre-Dame est bien vieille ! On la verra peut-être nous enterrer, elle, qui a vu naître Paris et le feu rongeant tristement ses vieux os nous pleurons “Esmeral Dame”. Alors des hommes de tous les pays de la terre viendront, pour contempler cette ruine austère en détresse et en relisant le livre de Victor, où les ombres de “Paris brûle-t-il ?” restent encore présentes. Non, Notre Dame ne mourra jamais, car elle restera toujours dans notre cœur et notre histoire.

Anonymode

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s