Jour: 23 décembre 2018

LE LAC DES FRIPES DE CHANEL

Publié le

Sur un air de Bel Canto, la maison Chanel vient de rompre son contrat avec l’Opéra de Paris. Deux millions d’euros pas an et toujours à la « pointe », la maison revoit sa position pour la restauration de Garnier, car les danseuses refusent, malgré les cadeaux généreux de la maison, de porter les vêtements de notre Kaiser préféré.

« Pas assez chic ma fille » disait-on dans les couloirs du Palais et, ici, c’est les petits rats qui quittent le navire, et demandent de choisir : les seules robes que veulent porter les ballerines sont celles de Franck Sorbier. Normal, car celles-ci, depuis bien longtemps, présentent ses collections et les douces aux jambes de fer ne veulent rien savoir : une Sorbier ou rien d’autre, car nous le valons bien. Il est vrai que nous ne sommes pas ici au claque (théâtre) traduction pour les béotiens.

Un camouflet pour la marque aux deux « C » habituée au tétralogie, à défaut des tétraplégiques de l’esprit. Il est vrai que nous avons été surpris lors du Grand Echiquier sur France 2 de voir Aurélie Dupont habillée dans une robe des années 80 plus Balenciaga que Mademoiselle Venelle de la rue Cambon.

Les pointes d’humour de la maison dans ses dernières vidéos n’auront pas duré, des sauts de chats au-dessus d’un Bruno spasmophile vert de rage, mais les entrechats n’étaient pas ceux de Choupette, héritière incontestée de Karl que l’on dit en phase de naturalisation, pour une  « chou peste » plus en phase avec les services marketing ! Lire la suite »

Publicités