KERING MONTAGE OFF SCORE

Publié le

Des perquisitions ont été ordonnées dans le cadre d’une enquête pour fraude fiscale menée par un procureur de Milan le 29 novembre 2017. Celui-ci reproche à Gucci, filiale du groupe français Kering, d’avoir dissimulé 1,3 milliard d’euros d’impôts en sept ans en localisant artificiellement ses profits en Suisse, via un montage financier passant par le Luxembourg et les Pays-Bas. La brigade financière a fouillé, pendant trois jours, les bureaux ainsi que les domiciles des trois directeurs de la marque, tandis que le PDG, Marco Bizzarri, est cueilli par les policiers à l’hôtel Park Hyatt de Milan.

D’après les juges de Milan, il semblerait que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, car des documents montrent qu’il ne s’agirait pas seulement d’une affaire Gucci mais plus largement d’une affaire Kering. Le numéro deux mondial du luxe se serait constitué un trésor de guerre d’environ 2,5 milliards d’euros depuis 2002, un préjudice pour l’Italie, la France et aussi le Royaume-Uni.

Au sommet de ce montage, on trouve deux sociétés : Kering Holland et Kering Luxembourg. Une tirelire remplie de milliards, conçue pour certainement un besoin en fond de roulement. Mais sûrement aussi pour répondre à des problématiques d’attaque d’éventuels raiders, comprendra qui veut.

Le montage est d’autant plus choquant qu’Yves Saint Laurent et Gucci enregistrent depuis trois ans une croissance insolente, ce qui provoque certainement des jalousies. Bienvenue dans le monde merveilleux de la mode et du luxe. Avec ses 15,5 milliards de recettes et un profit opérationnel record de 2,9 milliards l’an dernier, Kering attise les convoitises de certains géants du luxe.

La famille Pinault, ferait-elle l’objet d’une dénonciation d’un autre groupe du luxe français ? Devant l’insolente réussite d’YSL, Balenciaga et de la marque Gucci, cela semblerait probable. En tous cas, cette famille-là est aux yeux du grand public une famille de breton plutôt sympathique qui, sans héritage, a réussi à se hisser au niveau du premier groupe de luxe Français. Le père comme le fils ne seront jamais des énarques bon ton qui toisent les autres par leur culture et leur côté intelligentsia française. Une famille du bois avec valeurs, qui a beaucoup bossé pour être ce qu’ils sont. Si le coup vient d’un concurrent quelconque, qu’il sache que la foudre provient du haut mais que c’est du bas que vient la lapidation.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s