UN PLEIN POUR UN RIEN

Publié le

Un plein pour un vide plus sidérant que sidéral. Le plein de jarretières de cuir, c’est la couture sexe du XVe siècle mis à l’honneur dans sa réactualisation d’un quatrain pour une catin. A se demander, si le créateur n’était pas plein ?

Une crinoline sans jupe avec des lames d’acier flexibles remplacées par des lanières de cuir : « très jolie quand tu veux aller au lit pour une séance de bondage, me dit la Vicomtesse de Voixtout, mais malheureusement quand tu l’enfiles, ce n’est même pas confortable ».

Body de pute et socquette de petite fille, la vérité sur le prêt-à-porter n’est pas toujours au rendez-vous dans la ville où le quart d’heure de célébrité fait légion. Mais, pour Philippe Plein, son quart d’heure est en retard à la grande horloge des faiseurs de vêtements. Un vrai comte de faits.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s