DELVAUX, LA BEAU BEAUSSITUDE

Publié le

Voilà une démarche plutôt gonflée, une réflexion marketing qui sort des clous, des codes du luxe et qui, par conséquent, nous a beaucoup intéressés. Le luxe c’est « luxus » en latin, la luxation ou la fracture, par conséquent, la transgression. Bien joué à Delvaux. En tous cas, c’est bien mieux que le concept de LVMH qui a singé les tableaux du Louvre.

Champs de frites et gaufres de Bruxelles, la collection des ‘Miniatures Belgitude’, en édition limitée, de Delvaux rend hommage aux nombreux trésors du Royaume de Belgique. Qu’ils soient célèbres ou plus secrets, venez faire un voyage avec moi dans un concept surréaliste et poétique de Carême.

Des versions artisanales miniaturisées du modèle « Brillant », sac emblématique de la maison créé en 1958, et, je connais bien cette année. Croyez-moi ! Parfait mélange d’humour et de savoir-faire. chaque sac porte le nom d’une ville belge et évoque un aspect particulier de la singularité et de l’attitude qui est propre à la Belgique, le concept de la Belgitude est né.

Illustré par de mini-vidéos, et surtout, de minis produits : le concept de Jaco Van Dormael nous emporte. C’est un véritable ovni publicitaire. Oui, la marque fait le buzz sur les réseaux sociaux, se moquant d’elle-même par le sac de ‘Gand’ où le slogan est : « Ceci n’est pas un Delvaux, mais ceci est bien Gand ».

Du jamais vu et un travail qui, non seulement défie l’entendement, mais qui vient nous déranger au même titre qu’une oeuvre d’un grand artiste. « Street culture » ou autre, je m’en fous, je suis scotché à mon écran pour m’abreuver de cette poésie et de la créativité de la marque. Le clin d’œil à Stromaë est doux comme du miel, Knokke-le-Zoute et les melon-golfières de Magritte, nous « Ostend » le bras de ses moules.

Mais peu de gens de la mode comprendront ! N’ayez crainte les gens de goût, qui sont vos clients, saisiront et aimeront toutes les subtilités de cette douce poésie et c’est cela le principal. Même le groupe LVMH n’avait pas pensé que le savoir-faire d’un pays, c’est d’abord sa culture. Comme quoi, il ne suffit pas d’être nombreux pour claironner de bonnes idées, il faut surtout être imaginatif.

Encore bravo à toute l’équipe qui a construit ce concept, qui nous porte à penser que langoureusement la clarté qui se retire du luxe du pays de France, restera en Belgique.

Anonymode

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s