TALBOT RUNHOF LA PORSCHE DE LA COUTURE

Publié le Mis à jour le

Il faut beaucoup de courage pour venir présenter dans le sanctuaire mondial de la mode, que représente Paris, toujours hanté par les Dior, les St Laurent, les Vionnet et les Gabrielle… C’était à l’Hôtel Westin, que nous sommes allés à la rencontre de ces deux allemands, qui avaient invité, pour la circonstance, la diaspora allemande vivant à Paris.

Tout le monde teuton de la capitale était là, y compris la fameuse blogueuse allemande dont le nom m’échappe ce matin. Assis en face d’Anne de Champagne Gnôle, la Papesse des nuits parisiennes et du luxe en consultation, qui fréquente beaucoup ces chirurgiens de la mode qui taillent et coupent, pour faire disparaître les coutures trop apparemment mal placées,

La duchesse Von Cuni de Bourg-La-Reine reste là à se faire photographier par dix photographes que je ne connais pas. Je demande alors à ma voisine qui est cette femme, elle me répond d’un air dédaigneux, une fausse duchesse et les photographes sont les siens : elle les paie pour la circonstance!

C’est un travail à l’allemande, bien construit, mécaniquement parfait, et avec une maîtrise toute germanique mais, avec la seule chose que ce type de couture ne peut vous donner : le plaisir de voir, l’émotion de l’instant car noyé sous la rigueur Allemande triomphante d’après guerre.

Mais, dans sa grande mansuétude, le journaleux que je suis, veux reconnaître que, si ces couturiers ne sont pas mauvais, ils sont seulement trop allemands. Le problème n’est pas qu’ils ne sont pas des créateurs, mais ils n’ont jamais été formés à l’être. Ils sont à l’image d’une Porsche, pas belle, pas fantastique, mais quand vous tournez la clef, elle marche toujours.

Le danger n’est pas dans la multiplication des machines, mais dans le nombre sans cesse croissant d’hommes habitués, dés leur enfance, à ne désirer que ce que ces machines peuvent donner, alors que dans la couture c’est exactement l’inverse, on commence d’abord à rêver.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s