CA NE LAISSE PAS DE MARBRE

Publié le

Quel chemin parcouru par Christine Phung depuis son premier défilé sur le toit des Galeries Lafayette ! Ce jour qui est resté dans les mémoire dû à l’extrême beauté de Paris vu d’en haut. C’était un jour clair sous un soleil de plomb. Cela avait certainement été un jour béni pour la créatrice.

La couturière croit à la vertu éducative des voyages, elle se promène à travers le globe en nomade, note, photographie, étudie, dessine et, de ses voyages, elle tire son carburant pour bâtir sa collection qu’elle présente ce midi au Grand Palais.

La suivant sur Instagram depuis quelques mois, nous avons repéré qu’elle avait été faire ses recherches dans les carrières de Carrare en Italie. Ainsi sont nés les imprimés sur les robes, plissées, sculptées, pour un effet trompe-l’œil de toute beauté. Des fourrures en alpaga neige venaient adoucir les motifs marbrés.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s