LES BIJOUX DE LA COURONNE

Publié le Mis à jour le

parure1Bien avant la célèbre Kardashian, il y eut les Ferrets de la Couronne de la France, les bijoux de la Castafiore de Hergé… La fascination de Louis XIV pour les diamants est bien connue. Elle fut probablement attisée, dès son plus jeune âge, par le cardinal Mazarin, qui faisait miroiter les gemmes précieuses devant ses yeux pour en apprécier l’éclat.

En 1887, la IIIe République sonna le glas de ces splendeurs passées en organisant leur dispersion par une exceptionnelle vente publique. Malheureusement, certains bijoux ne nous sont plus connus aujourd’hui qu’à travers la représentation des portraits officiels ou des commandes privées passées à certains artistes.

La parure constitue un élément indissociable du costume ; les montures des perles et des gemmes précieuses ou semi-précieuses vont suivre la mode et l’évolution du goût. C’est assurément grâce au talent et à l’exceptionnel savoir-faire technique jalousement gardé par les artisans joailliers de la capitale que Paris demeure la capitale de l’industrie du luxe, des arts et de la mode du XVIIe au XIXe siècle en Europe.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s