LES POLYTECHNOCRATES DE LA MODE

Publié le Mis à jour le

madaleineLes énarques nous ont déjà fait le coup en nous forçant à penser qu’ils étaient les seuls à pouvoir diriger le pays et à prendre les bonnes décisions ; décisions qui, pour la plupart du temps, nous incombent. En réalité, la société citoyenne participative n’a pas besoin d’une intelligence d’énarque pour diriger le pays et, cela vaut pour tous les secteurs industriels de la France.

La mode n’y fait pas exception, mais les ramifications politico / universitaire / vuittoniste vont mettre à bas une profession toujours plus en danger, à force de nous imposer une façon de penser. Comme une domination idéologique qui promeut certains choix de société présentés comme seuls légitimes.

Les informations des dernières semaines qui consistent à dire que la mode représente plus de 150 milliards de chiffre d’affaire que pourrait générer la profession sont contrebalancés par un autre article qui, à cor et à cri, exhorte le gouvernement Français et la culture à faire absolument quelque chose pour cette industrie qui meurt.

Voilà le postula de base, mais il est vrai que personne ne peut imaginer qu’un économiste à la tête d’une institution dirigeante « has been », peut faire redémarrer un secteur où il n’y a pas encore 15 ans disait que la Haute Couture ne servait à rien et qu’il fallait l’abandonner.

Chronique d’un dépôt de bilan annoncé : tout d’abord, en prenant Didier G, qui voulait carrément ne plus produire de Haute Couture dans les années 80 pour favoriser l’entreprise familiale, devient président de celle-ci quelques vingt ans plus tard. Ensuite, son successeur, Stéphane W., disait qu’il s’ennuyait pendant les collections de Haute Couture. C’est un comble que ce dernier travaille pour une société de luxe qui n’emploie que des Maîtres d’Art et se veut un des chantres de la Haute Couture.

Comment, alors, supprimer ce lobby qui immanquablement nous envoie dans le mur ? Nous sommes tous là à regarder et à ne rien faire, à l’image des articles polémiques publiés sur les media sociaux que beaucoup de monde lisent mais que personne ne « like » par peur d’être black-listé par ces poly-technocrates.

En France, la mode va mourir car elle est dirigé par des autistes sans bon sens car le bon sens ne peut-être enseigné. Pour cela, il faut avoir des racines agraires et la plupart n’en n’ont pas.

Anonymode

PS: La photo d’Albert Harlingue montre Mademoiselle Bloch traversant une rue de Paris. C’était la première candidate à l’Ecole Polytechnique en 1900. Elle était déjà très mode.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s