LEONARD PARIS FASHION WEEK 2017

Publié le Mis à jour le

La marque Léonard est une sorte de derviche tourneur de la mode, qui, au fur et à mesure des saisons, change et rechange de styliste. Finira-t-elle par nous lasser ?

On vient chez Léonard comme on viendrait au marché : prendre les créateurs produits de la saison. Mais, la question que tout le monde se pose dans la profession est : combien de temps ce créateur va pouvoir s’asseoir sur son ego avant de mettre fin à son contrat ?

La vulgarité, même quand on la masque en essayant de l’anoblir par quelques artifices, reste la vulgarité. Dans l’inspiration, je vous le dis aucun créateur ne fut plus héroïque qu’elle, bravant tous les interdits et les remarques de la collection en devenir. Quelle réponse fera l’histoire à cette collection ? Certainement aucune pour Léonard et probablement beaucoup plus pour la créatrice, qui sortit de son carcan, s’épanouira comme une fleur.

Ce turnover des créateurs me rappelle l’histoire de la maison Patou où Jean Demouy alignait année après année les jeunes créateurs en série. On sait ce qu’il est advenu de la maison Patou : elle a fini par déposer son bilan. Cela devrait servir de leçon. En tout cas, dans le cas de Christine Phung, qui est plutôt une bonne créatrice et que nous aimons, nous attendons de voir. Mais, maintenant, cela sera pour l’année prochaine.

Quant on passe trop de temps avec ses héros favoris les couturiers Haute Couture, on a des exigences bien trop hautes pour ce qui n’est seulement que du prêt-à-porter.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s