HOUSE OF HOLLAND LONDON 2017

Publié le Mis à jour le

fashionoutsiderCe n’est pas un retour en Hollande mais c’est un retour qui nous plonge dans les années 70 : pattes d’éléphant en bannière et couleurs exotiques à go-go.

Donnons-nous la possibilité de copier sans vergogne le petit père Courrège ; celui qui nous a transformés les années 60/70. Power flower a demi-nu sous une combinaison résille comme s’il fallait absolument montrer l’anatomie d’une femme sans pudeur aucune.

C’est la fashion week de Londres, celle qui sans inhibition aucune pense qu’elle donne le tempo du monde. En réalité, le seul rythme qu’elle puisse donner c’est le temps po-po, celui du goût de chiotte.

Finalement il y a une justice, nous nous avons notre Holland et les anglais ont le leur. Voilà l’équilibre du moche souverainement bien sauvegardé.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s