FRANCOIS RUSSO

Publié le

FrançoisRussoAvec sa coupe de cheveux caractéristique et ses lunettes de Soleil en monture titane dans le style d’un film de Wong Kar-wai, François Russo est un phénomène qui reste gravé dans la mémoire de notre famille puisque mon père le connaissait. Bienvenue dans le monde d’un Français du bout du monde qui aime le travail bien fait.

Son apparence n’est pas seulement du marketing, et son excentricité apparente ne vient pas interférer sur son goût et sa rigueur intellectuelle. Le style et la qualité haut de gamme de son travail lui a valu un nombre de récompenses digne d’un sur homme. Il a commencé sa carrière dans le marketing chez Cartier. Plus tard, il rejoint l’Oréal, jusqu’à ce qu’il finisse son tour de chauffe comme créatif pour le groupe Havas Advertising, où il conseille les différentes marques de luxe, jusqu’à ce qu’il fonde sa propre agence.

Sa réputation est excellente, ses amis sont illustres : Jacques Helleu, directeur artistique du parfum Chanel, Jacques Mouclier, président de la Haute Couture Française, et Andrée Putman avec qui il partageait une amitié depuis plus de vingt ans.
Il est amoureux des métiers d’art et de l’artisanat. Ses convictions pour protéger le travail artisanal et le geste de l’homme le motivent. Face à l’industrie triomphante du luxe, à leurs méthodes de production et les compromis qu´il ne fait pas pour satisfaire à la sacro-sainte productivité, donnent à ses produits une notoriété de qualité et de savoir-faire unique.

Ma femme, sans le savoir, a un de ses sacs noirs avec intérieur rouge vif, fabriqué par 120 travailleurs Thaïlandais spécialement formés par des artisans Japonais et Européens pour la Maison Takuya.

Entre 30 et 50 heures, parfois même plus, bientôt, même, Hermès ne mettra pas autant de temps pour fabriquer un Kelly. Pour cette perfection, cette homme dont le Zen est plus proche d’un homme d’église que d’un créateur a déménagé en Thailand, mais ne vous y trompez pas, l’homme est bien dans son temps, il accepte ce que vous ne pouvez pas changer, et à le courage de changer ce qu’il peut, mais surtout la sagesse d’en connaître la différence.

Anonymode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s