BALMAIN PARIS 2017

Publié le Mis à jour le

Enfant précoce de la mode ce jeune créateur Bordelais et directeur artistique de la maison Balmain, fait sensation dans la sphère parisienne de la mode.  Une allure si juvénile que rien n’y fait, Olivier Rousteing a toujours l’air d’un gamin. « Un bébé de mode ». Pourtant, ce Bordelais métis expatrié dès 18 ans dans les ateliers de Roberto Cavalli, ce prodige de la mode entre en 2009 chez Balmain, dont il devient, deux ans plus tard, le directeur artistique. hiustoir et retour sur un autodidacte.

Ses muses sont toutes des femmes audacieuses, comme Lou Doillon, Beyoncé ou Rihanna, Olivier Rousteing est à l’image de cette nouvelle génération de créateurs low profile. Il incarne aussi l’un des symp­tômes de l’époque : il va vite, très vite. et est le premier a utiliser et abusé des media sociaux.

Adopté par un couple de Bordelais, proche de ses parents et de sa famille, Je n’ai ni le profil ni le parcours académique d’un créa­teur de mode. J’ai commencé par des études de droit avant de m’inscrire à l’école Es­mod, que j’ai abandonnée au bout d’un an… pour voyager. Chez Balmain que j’ai tenté ma chance… Je suis l’exemple vivant qu’un parcours atypique et zéro relation dans le milieu de la mode ne sont pas des handicaps pour réussir.

Tout le style Balmain se résume dans ces deux mots sexy et glamour. Pour chacune de mes créations, je me pose toujours cette même question : est-ce que la femme qui va porter cette tenue sera désirable et désirée  ?

Anonymode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s