UNE HISTOIRE DE MARQUE

Publié le Mis à jour le

BaccaratBaccarat , synonyme de cristal dont l’emblème est le rouge, vit le jour il y a 250 ans dans la Lorraine de l’Ancien Régime. Son service « Harcourt » créé pour Louis Philippe a fait sa renommée mondiale et se retrouve sur la table des plus grands, de Napoléon III au Vatican.

En 1760, les salines appartenant à l’évêché de Metz, fermaient. Pour sauver la région, l’Evêque proposa au roi de remplacer les salines par une cristallerie. La région est faite pour cela car elle possède les matières premières : le bois, le sable et la silice.

Il est préférable de fabriquer le cristal en France, au lieu de l’importer. Donc le 16 octobre 1764, Louis XV autorisait la création de Baccarat. En 1766, la verrerie fabrique des gobelets, des verres et des miroirs. Ils ne sont pas de superbe qualité, mais la manufacture prospère. La Révolution et les guerres de l’Empire vont mettre en sommeil la cristallerie jusqu’en 1816, car tous les jeunes travailleurs partaient à la guerre.

Louis XVIII va relancer la cristallerie : il traite avec un propriétaire de cristalleries belges et lui propose l’exonération des droits de douane en échange de créer une cristallerie en France. Aimé Gabriel d’Artigues signe et la manufacture de cristal renait…pour peu de temps. Les affaires tournent court.

En 1822, un riche parisien Pierre Antoine Godard-Desmarest rachète la manufacture qui devient une société anonyme en peu de temps. Dès 1823 Baccarat participe à la première exposition nationale de produits de l’industrie. Les premières commandes royales de services de verres tombent. Louis XVIII est épaté par la finesse des objets, Charles X passe commande, et tout le gotha fait de même. Les verres ne suffisant pas, les lustres sont fabriqués à partir de 1827.

La cristallerie Baccarat, durant ces années, obtient des médailles d’or aux différentes manifestations pour son savoir-faire et ses innovations. La ville de Baccarat est devenue la capitale du savoir-faire et de l’art de vivre à la française. Elle devient l’ambassadrice du « cristal des rois » dans le monde entier. Elle réussit même à détrôner le cristal de Bohême et le cristal anglais.

On réclame Baccarat partout dans le monde : la manufacture ouvre donc des comptoirs à l’étranger : Bombay en 1886, Chine, Japon, Thaïlande à la fin du 19 ème siècle. Le Président du Mexique s’offre un service de table en 1914 et Baccarat se trouve à la table de la Maison Blanche en 1939. Devenue une des plus grandes usines en France, Baccarat rivalise avec les Daum et la cristallerie de Saint-Louis lors de l’exposition internationale de l’est de la France en 1909.

Baccarat qui a su traverser des périodes agitées, est et restera le symbole du cristal, du savoir-faire, de l’élégance et de la finesse des arts de la table ainsi que des arts décoratifs en France et dans le monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s