JAMES BOND VEND SA ROLEX

Publié le Mis à jour le

Rolex-5513C’est l’histoire d’une Rolex pas comme les autres…
Fabriquée en 1972, cette Submariner a la particularité d’avoir, l’année suivante, « joué » avec Roger Moore dans « Vivre et laisser mourir » (il s’agissait de la première apparition de l’acteur dans le rôle de James Bond). La montre permettait à 007 de couper des cordes, de générer un champ magnétique surpuissant, capable de différentes prouesses : détourner les balles, défaire la fermeture Éclair d’une robe ou faire voler les cuillères à café.

Cette montre mythique en acier, dénuée de mouvement, portant la référence 5513 « Q » et siglée au dos « Roger Moore 007 » a été vendue par Christie’s South Kensington, le 14 février 2001 (lot 145), puis par Christie’s Genève, le 14 novembre 2011 (lot 182). Elle est de nouveau mise aux enchères à Genève la semaine prochaine dans le cadre de la « Geneva Watch Auction : Two » organisée par Phillips, en association avec Bacs & Busso.
Estimée entre 150 000 et 250 000 francs suisses (soit entre 138 000 et 230 000 euros), elle est l’un des clous de cette vente qui se déroulera sur deux jours (les 7 et 8 novembre). La montre est également accompagnée des dessins proposés par Syd Cain, directeur artistique du film, montrant le principe des différentes fonctionnalités de la Rolex.

Elle porte le numéro de lot 290 et sera vendue le 8 novembre, alors que la sortie en France du nouveau James Bond, « Spectre » est prévue pour le 11 novembre le jour de l’Armistice. Bon ou mauvais présage ?

Clemode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s